• Questionnement si classique

    Ce soir, retour au travail. Plusieurs heures de nuit, à essayer d'aider les jeunes en difficultés. Par contre, je n'ai pas la tête à ça. Mon crâne tourbillonne de questionnements, de remises en perspective. Légitime ou pas, saine ou non. Des passes comme ça, nous en avons tous. Effectivement, ce n'est pas cool. Certaines de ces questions nous préférons ne pas y répondre, j'en suis certaine. 

    Ce qui me tourmente le plus, c'est mon repositionnement sur l'amour, les relations de couple en général. Je ne vise pas particulièrement ma relation, mais il ne faut nier que ça en fait parti, puisque l'amour a sa place dans cette histoire. Plusieurs réflexions se trouvant dans cette vignette fera référence à ce que je vis concrètement et d'autres non. 

    Être en couple amène son lot de changement. Par exemple, ça fait plus d'un an que je suis avec mon chum et il a maintenant emménagé chez moi. Moi qui vit seule depuis de nombreuses années, je dois essayer de m'adapter. Je sais que c'est le cas pour lui. C'est difficile par contre, car nous vivions dans un tout autre monde avant cette grande étape. J'avais mes petites habitudes bien encrées; dodo, boulot, dodo, boulot, le voir, boulot, dodo. Bref, on voit le portrait global. Aujourd'hui, nous vivons ensembles, mais nous semblons passer encore moins de temps tous les deux. 

    Il est important dans une vie de couple de se retrouver seulement les deux, laisser de côté les responsabilités qu'un emménagement apporte, un enfant ou autre. Par contre, c'est parfois difficile, car on s'encre rapidement dans une routine de tâches dites 'Adulte'. «N'oublie pas d'acheter du pain!» «Il faudrait nettoyer la salle de bain, tu peux le faire?». Évidemment, c'est nécessaire d'avoir une bonne collaboration quand tu habites avec quelqu'un, chum ou ami, sinon cela peut créer des frustrations. Mais en couple, ça demande de remplir encore une nouvelle sphère de responsabilités. Comme si on en n'avait déjà pas assez. Il ne faut pas oublier nos amis, notre famille, ou même soi-même. Donc essayer de tout coordonner, ça relève parfois de l'exploit. Trouver l'équilibre entre tout ça, ce n'est pas facile à faire. Il se peut qu'on finit par laisser de tomber quelques sphères au détriment des autres. 

    Dans ma réalité, nos petits moments d'intimité qui nous définit comme étant un couple a été mis sur le stand by. Je ne parle pas du côté sexuel, mais plus des moments de tendresse, de cocooning et d'être seul tout les deux. Avec mon horaire contraire à la sienne, ses heures de gym de fou et la visite quotidienne de ses amis chez moi, je m'y retrouve plus. Lui même réalise ce qui est en train de se produire. 

    C'est peut-être un peu extrême, mais ces changements m'amènent à me questionner énormément sur des concepts de base de la vie. Par exemple, qu'est-ce qu'être en couple? Qu'est-ce qui différencie l'amour à l'amitié? Plusieurs personnes pourraient dire que c'est avoir des papillons dans le ventre en pensant à l'autre ou bien l'attirance sexuelle. Ce concept reste flou pour ma part. Oui je l'accord, il y a une certaine part d'intimité qui se développe avec ton copain que tu ne développeras pas avec un ami. Mais pourquoi choisir LUI?

    J'ai pendant longtemps cru que l'amour n'existait pas, c'était un concept inventé par la société car l'individu ne pouvait vivre seul toute sa vie. Je me dis également que c'est peu probable que l'être humain vive toute sa vie avec la même personne. Triste comme pensée, je vous l'accord. Mais franchement, pourquoi une personne tomberait en amour avec quelqu'un en particulier? Qu'est-ce qui le pousse à dire: J'ai envie d'être avec elle/lui pour le restant de mes jours? Concours de circonstance, selon moi. Ouais, même si je me réfère à ma propre expérience. Pendant une belle soirée d'été, j'ai rencontré mon chum dans un bar pendant un 5 à 7 de job. Je n'étais pas certaine de vouloir y aller, mais un ami m'a convaincue. Si j'avais dit non, je ne l'aurais jamais rencontré. Par conséquent, j'aurais fait connaissance avec une autre personne plus tard, avec qui que j'aurais peut-être eu les mêmes plans de vie qu'actuellement. 

    Mais encore. Une fois que tu es en couple avec l'individu que tu crois être le bon, rien nous dit que tu ne vas pas en rencontrer un autre, aussi charmant, aussi gentil. Et même être berné et dire qu'il est mieux! Un autre que tu trouve de ton goût, qui te donne de l'attention, qui semble se soucier de toi. Alors qu'est-ce qui différencie lui à l'autre? Pourquoi tu décides de changer ou de rester avec le même? Je pense que si une personne décide de rester en couple, même s'il rencontre une nouvelle personne, c'est en parti parce qu'il a la chienne. Il se dit; 'Je suis bien avec elle, alors pourquoi je changerais et risquerais que l'autre relation soit de la merde?' Selon moi, être contrôlée par cette peur n'a rien de rassurant! Bien sûr, c'est mon petit démon qui aime bien faire du mal qui s'adresse à moi et me chuchotte cette théorie très pessimiste. Disons qu'il sort régulièrement lorsque les choses vont moins bien. 

    C'est certain que lorsque ce genre de situation se produit, il faut essayer de se raisonner et mettre certaines limites. Enfin, c'est ce que je crois. Je m'explique. Admettons que je suis en couple, mais que je fais la connaissance d'un homme charmant et attentionné. Tu peux souvent le sentir au début lorsque ça clique. Tu évalues, tu lui parles, tu te questionnes par rapport à tes sentiments et comment la relation évolue. C'est certain que chaque personne aime se sentir voulu et dans la séduction, aime savoir qu'elle est toujours dans la game. Par contre, lorsque tu sens que tu développes une certaine intimité avec un autre être humain que ton copain, c'est un signal d'alarme et la communication doit diminué/être mise au clair.  Le problème, c'est que ce n'est pas tout le monde qui connaît sa propre limite et parfois laisse les choses aller trop loin. C'est là le danger. Rencontrer de nouvelles personnes à qui tu vas être attirée, c'est normal. Le développement de cette attirance, nah!

    Quand tu vois ton chum ou ta blonde commencer à parler avec une nouvelle personne assez régulièrement, le/la voir, ça peut créer de l'insécurité, car tu connais les risques. À ce moment, t'essaie de te répéter que tu dois avoir confiance en ses limites. Alors tu attends de voir où se trouve justement sa limite, car c'est rarement pareil. La communication reste un bon moyen pour ne pas être laissé à l'écart et éviter de s'imaginer des bibittes. Bien que l'individu n'aime pas être perçu comme quelqu'un de jaloux, questionner sainement lorsque vous voyez quelques signaux d'alarme reste une des clefs. Comme ça vous ne restez pas avec ce sentiment d'attente désagréable à voir où tout cela vous mène et cela permet également à l'autre personne du couple à se questionner sur la situation/relation qui se produit avec une personne extérieur au couple.  

    Bref, voilà une de mes réflexions du moment. Je pense que plusieurs d'entre nous on ce genre de question qui leur pop à l'esprit de temps à autre. D'après moi, cela se produit dans des moments parfois un peu plus difficile ou déstabilisants 

    Comme je dirai toujours, la bonne communication reste la clef du succès, même si nous n'avons pas toujours envie d'en parler.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :